La Cathédrale en habit de lumière !

4 jours 16 heures ago
La cathédrale de Rouen revêt son habit de lumière dès le 2 juin et jusqu'au 30 septembre. Cathédrale de lumière, le rendez-vous estival gratuit, attendu fidèlement par les habitants, plébiscité par les touristes, est de retour pour sa 11ème édition ! À l’occasion de l’Armada et afin de pouvoir offrir ce spectacle enchanteur au plus grand nombre : une projection aura lieu chaque soir du 8 au 18 juin ! Au programme, deux créations seront projetées : « Les nouveaux mondes » sur le thème des conquêtes maritimes et réalisé à l’occasion de la dernière Armada précédé de « Rendez-vous avec la lumière !» un spectacle interactif autour de jeux de lumières. Pour Nicolas Mayer-Rossignol, Maire de Rouen et Président de la Métropole Rouen Normandie, Laurence Renou, Vice-présidente en charge de la culture, Christine de Cintré, Conseillère métropolitaine déléguée en charge du tourisme et de Rouen Capitale Européenne de la Culture 2028, Présidente de Rouen Normandie Tourisme et Congrès et Marie-Andrée Malleville, Adjointe au Maire en charge de la culture, du Matrimoine, du Patrimoine et du Tourisme : « Cathédrale de Lumière s’est imposé comme un événement incontournable à Rouen, en réunissant chaque soir d’été des habitants de la ville et de l'agglomération, ainsi que les touristes du monde entier. L’année dernière l’événement a accueilli près de 200 000 spectateurs ! Coup double cette année : le son et lumière sera projeté chaque soir pendant l’Armada et tout au long de l’été ! L’occasion de faire briller notre patrimoine et d’émerveiller les petits comme les plus grands. Une autre mise en lumière de notre candidature en tant que Capitale Européenne de la Culture 2028 ! » Cet été, chaque soir, habitants et touristes sont invités à venir admirer gratuitement le spectacle son et lumière d’illuminations de la Cathédrale de Rouen. Deux boucles de 2 spectacles s’enchaineront : Rendez-vous avec la lumière ! : Rendez-vous avec la lumière, c’est comme un cheminement dans la lumière… Un rendez-vous d’abord avec l’obscurité et la nuit, dans le monde des ombres qui envahissent tout, dans le monde des rêves d’où surgissent fantasmagories et créatures fantastiques. Un rendez-vous avec la lumière qu’offre la Nature, et avec ses merveilles, qui rappellent que la lumière est née avec l’Univers. Un rendez-vous avec la lumière que l’Homme a appris à domestiquer, celle des vitraux et de nos mondes urbanisés. Ce spectacle innovant offre de vrais moments d’interactions avec le public. Tous les soirs, les spectateurs seront invités à participer à la création d’une œuvre humaine et collective. Via un QR code, les personnes présentes pourront donner vie à la Cathédrale en agitant leur téléphone, et pourront même déposer une bougie virtuelle sur la façade. La dimension participative a toujours été un fil rouge de chaque spectacle. En effet, le 29 avril dernier, les habitants de la Métropole ont été invités à se faire scanner, grâce à une technologie 3D, afin de figurer dans le nouveau spectacle « Rendez-vous avec la lumière ! ». 80 nouveaux avatars seront ainsi projetés sur la façade de l’édifice. Les Nouveaux Mondes : Voyage spectaculaire, éblouissant et terrifiant ! De rivages tropicaux en profondeurs sous-marines, de mauvaises rencontres en découvertes émerveillées, les péripéties, sur les routes des Nouveaux Mondes ne manqueront pas ! Ce sont toutes ces aventures extraordinaires et ces épopées humaines qui se déploieront en images et en musique sur la façade de la Cathédrale, rythmée par le vent, les vagues et les étoiles. Informations pratiques : Retrouvez les dates et horaires des projections programmées du 2 juin au 30 septembre 2023 : • Les 2 & 3 juin à 23h • Du 8 au 18 juin à 23h : projection tous les soirs pendant l’Armada • Les 23 & 24 juin à 23h À partir du 30 juin et jusqu’au 16 septembre 2022 : projection tous les soirs • Du 30 juin au 31 juillet à 23h • Du 1er au 15 août à 22h30 • Du 16 au 31 août à 22h • Du 1er au 17 septembre à 21h30 • Les 22 & 23 septembre à 21h30 • Les 29 & 30 septembre à 21h30    

Le sport de haut niveau atteint les sommets dans la Métropole !

6 jours 19 heures ago
Cette année 2022-2023 aura été particulièrement riche en bons résultats pour le sport de haut niveau dans la Métropole rouennaise. Dans cette dynamique vers les sommets, la Métropole propose à ses partenaires d'ouvrir un nouveau chapitre de cette histoire pour s'engager vers une nouvelle ambition pour le football et le rugby. La Métropole vit décidément un très beau printemps sportif avec une éclosion de titres et de promotions pour de très nombreux clubs sur l'ensemble du territoire et dans des disciplines très diverses. Un élan à encourager et à soutenir pour l'avenir. Pour Nicolas Mayer-Rossignol, Maire de Rouen et Président de la Métropole Rouen Normandie, David Lamiray, Maire de Maromme et Vice-président de la Métropole en charge des sports, et Sarah Vauzelle, Adjointe au Maire de Rouen en charge des sports : « Football, rugby, hockey sur glace, basket, handball, tennis de table, voile, mais aussi athlétisme, badminton, judo, volleyball… Cette année le sport de haut niveau brille de mille feux dans la Métropole rouennaise ! Nous tenons à féliciter et à remercier les joueuses et les joueurs, les équipes dirigeantes et tous les bénévoles. Dans le rugby et le football, féminins et masculins, les soutiens de la Métropole et des Villes de Rouen et Petit-Quevilly, tant pour les clubs que pour les équipements (près de 20M€ rien que pour le stade Diochon) ont été particulièrement déterminants : QRM réalise le meilleur résultat de son histoire, le FCR retrouve la Nationale 1 après 10 ans d’absence, le Rouen Normandie Rugby se maintient en Ligue 2 pour une 5ème année consécutive, les Valkyries sont 3ème d’Élite 2 et jouent les play-offs. Notre politique sportive a porté ses fruits. Nous avons rempli notre part du contrat. Les clubs aussi. Nous proposons désormais à nos partenaires, en particulier la Région Normandie et le Département de Seine-Maritime, d’ouvrir une nouvelle page et de nous accompagner dans une nouvelle ambition pour le rugby et le football de haut niveau. Concrètement, nous proposons : • L’augmentation historique du soutien financier métropolitain aux Valkyries (qui bénéficient déjà des infrastructures du stade Mermoz), soutien qui aura donc doublé en 2 ans (~63k€ 2021/2022 -> ~130k€ 2023/2024) dans le cadre de la nouvelle politique métropolitaine pour le sport féminin (35% du budget de l'équipe la 1ère saison, 40% la 2ème et 50% la 3ème ; ce niveau d’accompagnement est unique en France). • Le doublement du soutien financier au FCR de la Ville de Rouen (60->120k€) et de la Métropole (80->160k€ ainsi que la compensation de la redevance d’utilisation de Diochon (~50k€), soit au total ~210k€) pour 2023/2024. • Le lancement de deux études pour évaluer la faisabilité de passer Diochon de 8000 à 12-15000 places et de construire un nouveau stade ~15000 places, sur Mermoz ou ailleurs. • L’accompagnement à la construction d’un centre de formation et d’entraînement (projet porté par QRM), qui pourrait être mutualisé football/rugby ou plus. • L’expérimentation pour la saison 2023/2024 d’un nouveau dispositif « Sport Plus dans l’Bus ! » : pour les matchs à Diochon de plus forte affluence, le billet de match vaudra accès gratuit à tous les transports en commun 2h avant et 2h après l’événement. Nous appelons nos partenaires collectivités locales à s’inscrire dans cette même ambition, en doublant eux aussi leurs soutiens financiers et en accompagnant le financement des études susmentionnées sur les équipements. » La Métropole Rouen Normandie œuvre aux côtés des communes au rayonnement du sport de haut niveau sur le territoire métropolitain, et même au-delà. La Métropole accompagne à ce titre les meilleures équipes féminines et masculines de son territoire dans les disciplines suivantes : football, rugby, hockey sur glace, basket, handball, tennis de table, voile. 7 disciplines sportives qui ont été reconnues d’intérêt métropolitain en 2019. Football QRM a fait une très belle saison sportive, réalisé le meilleur résultat de son histoire et assuré son maintien en Ligue 2 sans attendre le sprint final des dernières journées de Championnat et ses matchs couperets pour les équipes de bas de classement. L’équipe a déployé un très beau jeu durant la saison et a tenu en échec à domicile les deux premiers du classement : Le Havre et les Girondins de Bordeaux. Le FCR a validé sa montée en Nationale 1. Le Championnat a été très accroché avec en particulier un tête-à-tête avec l’équipe du Racing Club de France Football longtemps indécis. Après sa victoire à Evreux et la défaite, dans le même temps, du RCFF face à Guingamp, l’équipe du FCR est de retour à ce niveau sportif qu’elle avait quitté il y a maintenant 10 ans, ce qui fait la fierté des supporters de ce club historique du territoire. Côté filles, l'équipe de QRM de R1F termine 2ème du championnat et manque de peu l'accession en D3. Rugby Le Rouen Normandie Rugby a assuré son maintien en PRO D2 lors de son dernier match à domicile le 28 avril 2023 face à Béziers sur le score de 34 à 17. Le club entamera sa cinquième saison consécutive à ce niveau en septembre prochain. Côté féminin, les Valkyries Rugby se sont classées 3èmes du championnat de France en Élite 2 et se sont qualifiées pour les play-offs qui réunissent les 4 meilleures équipes de la saison régulière. L’équipe vainqueure de ce tournoi accèdera à l’Élite 1. Hockey sur glace Le Rouen Hockey Élite a remporté un 17ème titre de championnat de France le vendredi 14 avril dernier avec une victoire arrachée sur le score de 4-3 a.p. face à Grenoble dans une patinoire Nathalie-Péchalat en ébullition. Le club débutera ainsi dès fin août 2023 l’épreuve de CHL dont elle avait atteint les ¼ de finales en 2021. Basket Le Rouen Métropole Basket a validé sa remontée directe en Championnat de PRO B pour la prochaine saison, après son titre de Champion de National 1 en battant le 18 avril 2023 l’équipe de Chartres 93/79 dans un Kindarena à guichets fermés. L’équipe féminine du GCO Bihorel GCOB Basket est actuellement 10ème du Championnat de National 2. Promue en fin de saison dernière à ce niveau, l’équipe poursuit son apprentissage et sa structuration à ce niveau. Handball L’équipe féminine du Rouen Handball termine 2ème de sa poule en championnat de Nationale 1, derrière Octeville. L’équipe masculine du Rouen Handball termine 1ère de sa poule de Nationale 2 avec une fin de saison palpitante au coude-à-coude avec Granville et Rueil-Malmaison, et accède à la Nationale 1. L’équipe masculine d’Oissel Rouen Métropole Handball a connu une saison délicate en Nationale 2 et sera reléguée en Nationale 3. Tennis de table L’équipe masculine du SPO Rouen tennis de table termine 4ème de la saison régulière du Championnat de PRO A et se qualifie pour le tournoi final de play-offs, nouveauté 2023, qui réunit les 4 meilleures équipes de la saison régulière. Elle rencontrera l’équipe d’Angers, championne de France en titre, en ½ finale, le mardi 30 mai prochain au Kindarena. Les deux équipes féminines de l’ALCL Grand-Quevilly et de l’Entente Saint-Pierraise tennis de table sont classées respectivement 7ème et 9ème du Championnat de France de PRO A. Voile Pour cette discipline la saison est calée sur l’année civile et se terminera le 31 décembre 2023. Pour rappel, le Club de Voile de Saint-Aubin-lès-Elbeuf a réalisé 43 podiums durant la précédente saison 2022 : 22 podiums dont 12 médailles d’or en régates internationales et 21 podiums dont 9 médailles d’or en régates nationales. Et tous les autres... N’oublions pas non plus les Huskies (baseball) qui ont remporté leur 17ème titre de champions de France fin août 2022, le ROC (patinage) championne de France en décembre, le Stade Sottevillais (athlétisme) qui retrouve le top 8 français, le MDMSA (Maromme Déville Mont-Saint-Aignan, badminton) qui retrouve le top 12, le judo club de Berville-sur-Seine qui brille notamment en championnat de France 2ème division, le MCV76 (volley-ball) qui monte en N2, l’ASVB76 (volleyball) qui monte en N3, les Spiders de Rouen (roller hockey) qui ont joué les play-offs de N1, les Léopards (football américain) qui jouent les play-offs de D2 pour monter en D1, la création d’un tout premier tournoi WTA125 de tennis féminin, la French Cup, le Meeting d’athlétisme du Stade Sottevillais, le Perche Élite Tour, les Championnats de France de gymnastique au Zénith… Quelle fierté ! Une forte fréquentation de nos trois équipements sportifs Les trois équipements sportifs métropolitains (le Kindarena, le Stade Diochon et la Patinoire Nathalie-Péchalat) ont accueilli depuis le début de la saison 267 288 spectatrices et spectateurs dans le cadre de l’ensemble des matchs de Championnat à domicile des principales équipes d’intérêt métropolitain (chiffrage à la date du 30 avril 2023). Ce chiffre d’affluence devrait approcher les 300 000 étant donné que la saison de certains clubs se terminera courant mai, voire début juin. Chacun des trois équipements a affiché complet ou quasi-complet à plusieurs reprises cette saison : la patinoire à l’occasion de plusieurs matchs de Ligue Magnus en particulier durant la phase finale des play-offs ; le Kindarena à l’occasion du match du titre du RMB avec 5 372 spectateurs, record d’affluence pour un match de Nationale 1 ; le Stade Diochon était quasiment complet à l’occasion des matchs de QRM face à Saint-Étienne le 15 août 2022 (7 729 spectateurs), face au Havre le 5 novembre 2022 (7 963 spectateurs) et face à Bordeaux le 13 mai 2023 (7 813 spectateurs). Le Kindarena a également affiché complet lors du Perche Élite Tour le samedi 11 mars 2023 et pour le match de handball masculin France / Italie le 30 avril 2023. A noter également que la soirée double de Championnat de France, féminin et masculin, organisée par le Rouen Handball dans la grande salle du Kindarena (salle Céline-Dumerc) le samedi 25 mars 2023 a réuni 3 122 spectateurs. La patinoire Nathalie-Péchalat est l'équipement qui a le meilleur taux d'occupation pour l'ensemble de la saison 2022 - 2023 de Ligue Magnus du RHE avec une affluence moyenne de 2 669 spectateurs par match (sur un total de 34 matchs), soit un taux de remplissage moyen de 86,7 %.      

Graines de jardin : beau à croquer !

1 semaine 5 jours ago
La 14ème édition de Graines de jardin se déroulera les 27 et 28 mai au Jardin des plantes de Rouen. Cette année, les vergers et les potagers sont à l'honneur pour une thématique "jardins gourmands." La plus grande fête de France gratuite dédiée au jardinage est de retour ! Chaque année, des milliers de visiteurs, jardiniers amateurs, simples curieux ou professionnels, viennent parcourir les allées du Jardin des plantes de Rouen. Pour cette nouvelle édition, autour de la thématique ‘’jardins gourmands’’, vergers et potagers seront mis à l’honneur ! Ces derniers ont toujours constitué une composante importante dans l’art d’aménager les jardins et offrent le plaisir incomparable de récolter soi-même les fruits et légumes que l’on a précieusement cultivés et de les partager avec ses proches. La biodiversité végétale est ainsi source de découvertes gustatives et garante d’une alimentation saine et équilibrée, aux qualités nutritionnelles avérées. Au programme : découverte des stands (horticulteurs, pépiniéristes, producteurs bio, exposants de décoration, libraires spécialisés, etc), spectacles, ateliers créatifs, animations ou encore visites guidées ! Cette année, le jardin du château de Miromesnil est partenaire du festival. Un jardin exceptionnel, transmis au fil des générations qui combine la géométrie française et l'irrégularité des formes anglaises tout en proposant une grande variété de plantes. Pour Nicolas Mayer-Rossignol, Président de la Métropole Rouen Normandie, Maire de Rouen, Charlotte Goujon, Vice-Présidente de la Métropole Rouen Normandie en charge de la transition écologique et Jean-Michel Bérégovoy, Adjoint au Maire en charge notamment de la Ville résiliente et de la transition énergétique : « Jardins gourmands : c’est le thème de cette 14ème édition du festival Graines de Jardin. Les nombreux défis actuels (pandémie, conflit international, crise économique, rapport du GIEC) nous obligent à revenir aux fondamentaux, à prendre soin de notre terre et à valoriser le circuit court alimentaire. Revenir au plaisir gustatif de manger le fruit de sa propre récolte, allier les découvertes gustatives à la nécessité d’une alimentation saine, équilibrée et respectueuse de l’environnement, c’est ce que nous vous invitons à découvrir ce week-end ! Nous sommes fiers de proposer chaque année sur notre territoire le premier festival gratuit dédié au jardinage en France. Bon festival à la découverte du jardin, de ses saveurs et de ceux qui les font vivre ! ». Pour cette 14ème édition, le festival accueille comme jardin partenaire le Château de Miromesnil. Le château de Miromesnil est une demeure privée du XVIe siècle située en Normandie, à quelques kilomètres de Dieppe. La propriété appartient à la même famille depuis trois générations. Il est actuellement ouvert à la visite et propose de nombreux évènements, mais aussi des séjours et des réceptions tout au long de l’année. Tout contre le château se trouve le jardin potager de Miromesnil, entouré de murs en briques et offrant une variété de senteurs et de couleurs. Ce jardin combine la géométrie française et l'irrégularité des formes anglaises. La première vocation du jardin potager fut nourricière puis, très vite, des fleurs seront ajoutées. Il est composé de quatre carrés de légumes séparés par des allées de gazon et bordés par des plates-bandes de fleurs mélangées appelées « mix-borders ». Cette disposition a été créée par la grand-mère de la propriétaire actuelle, la comtesse Simone de Vogüe, après la seconde guerre mondiale. Il a aujourd’hui une renommée internationale. Ce potager classé jardin remarquable nécessite un entretien régulier tout au long de l'année. Cela inclut l'utilisation de composte, le paillage des allées, la construction de structures de maintien pour les cucurbitacées et bien d’autres méthodes. Pour poursuivre sur la thématique de cette année, des visites commentées du Verger conservatoire du Jardin des plantes seront proposées au public autour de 3 propositions : • Historique du verger et de sa collection patrimoniale de pommiers et poiriers Découvrez les différentes variétés de pommiers et de poiriers normands, conservées au verger depuis des années au jardin des plantes. Vous pourrez notamment observer et comprendre le rôle de la taille de formation des arbres fruitiers. • La gestion écologique et les aménagements favorables à la biodiversité au verger Venez comprendre le mode de gestion du verger pour permettre une production de fruits en accord avec le respect de la nature. Vous pourrez découvrir différents aménagements, favorisant le développement de toute une biodiversité intéressante pour le jardinier. • Historique du verger et de sa collection patrimoniale de pommiers et poiriers Observez les différents arbres fruitiers et arbustes à petits fruits du verger, comme le Mûrier, l’Actinidia ou encore le Goji… Vous pourrez en connaître un peu plus sur leur culture, notamment en Normandie et sur leurs apports nutritionnels. Ces visites sont animées par les jardiniers de la Ville de Rouen, sur inscriptions, pour le grand public et adultes, avec des groupes de 15 personnes, durant 30 minutes environ. Situés sur la pelouse centrale du Jardin, au niveau du décor éphémère, les jardiniers de la Ville de Rouen renseigneront également le public sur les différentes parties comestibles des plantes et plus largement sur la culture des plantes (notamment les racines, tiges, écorces ou encore fleurs ou feuilles comestibles). Les visiteurs pourront déambuler sous une tonnelle monumentale couverte de légumes grimpants. Dans la partie centrale de la tonnelle, les ateliers de jardinage se dérouleront dans un décor façon cuisine de ferme des années 60. Ce décor restera en place tout au long de l’été. Les spectacles proposés seront également pour partie inspirés du thème de la cuisine notamment « Ratatouille Rhapsody » de la Compagnie Ca s’peut pas ou encore « Poésie à fleur de pot » de la Compagnie Quat’z’yeux. Les spectacles « 2dans l’arbre » de la compagnie In Fine et la Fanfare qui bouge régaleront également les visiteurs. À l’occasion de l’inauguration du festival qui se tiendra samedi 27 mai à 10h30, la parcelle du carré de la « Flore normande » sera inaugurée. L’aménagement de cet espace est à vocation pédagogique et scientifique (conservation de la flore sauvage de Normandie), en phase avec les missions auxquelles la Ville de Rouen s’est engagée pour être labellisée « Jardin Botanique de France ». L’objectif est de recréer sur la parcelle, de façon symbolique dans l’aménagement paysager, les différents « écotypes » représentatifs de la flore normande (pelouses calcicoles, prairies humides, tourbières...) et de faire le lien avec les milieux naturels que la Ville gère sur son territoire (Côte Sainte-Catherine, Repainville...). Le traditionnel vide-jardin permettra de faire le plein de bouture, d’ustensiles de jardin ou de végétaux, entre particulier. Enfin, en complément des stands des exposants (pépiniéristes, horticulteurs, décoration de jardin, marché local et bio), de nombreux ateliers seront proposés par la Métropole, la Ville et les associations présents, autour de l’art floral par exemple avec la réalisation d’un gâteau floral ou encore de bouquets gourmands ou de la découpe de fruits avec la réalisation d’animaux ou de fleurs. Retrouvez le programme complet du week-end d'animations.

Cap sur l'Armada et sur 2028

1 semaine 6 jours ago
Dans le cadre du Conseil métropolitain réuni lundi 22 mai 2023, la Métropole Rouen Normandie a engagé une série de mesures fortes notamment pour la bonne organisation de l’Armada 2023 et la candidature du territoire au titre de Capitale européenne de la Culture. Les échéances et les enjeux sont posés. De nombreuses études pour la reconversion et le développement culturels de sites remarquables de la métropole sont dorénavant mises en route. Pour l’Armada, qui se tiendra du jeudi 8 au dimanche 18 juin 2023, la Métropole se mobilise massivement : renforcement des transports en commun, créations de parkings relais, de points de vente et d’information et de trois titres de transports spécifiques, accueil des camping-caristes, soutien direct aux communes concernées pour la descente en Seine du 18 juin… Cap sur l’Armada ! Rouen Pass, le Pass Tourisme de l’Office de tourisme, intègrera les musées métropolitains début juillet pour permettre la visite des richesses muséales du territoire en toute simplicité. La procédure d’adoption du Règlement Local de Publicité intercommunal (RLPi) suit par ailleurs son cours et la Métropole finance des projets structurants portés par les communes dans le cadre de la solidarité intercommunale, à hauteur de 2,3 millions d’euros. Enfin, le service Cy’Clic devient dès le mois de juillet Lovélo libre-service et s’étend à de nouvelles communes à partir de septembre ! Pour Nicolas Mayer-Rossignol, Président de la Métropole Rouen Normandie : « Nous marquons des points, et cela se voit ! Du 8 au 18 juin, nous accueillerons des bateaux du monde entier, et des millions de visiteurs à l’occasion de l’Armada 2023. Ce grand rendez-vous populaire et festif fera l’objet d’une mobilisation massive de notre Établissement : renforcement des transports en commun, créations de parkings relais spécifiques, de points de vente et d’informations, ainsi que de titres de transports dédiés… Les camping-caristes pourront stationner sur les aires de Repainville, de la halte nautique de l’île Lacroix et à Val-de-la-Haye sur une aire ouverte pour l’occasion. La Métropole se met par ailleurs à disposition des communes concernées par le parcours de la descente en Seine du 18 juin : prise en charge de la collecte des déchets, signalétique et mise en place de déviations, mutualisation de prêt de matériel, communication… Nous débloquons par ailleurs une enveloppe globale de 30 000 € destinée à accompagner les 19 petites communes engagées dans des frais liés à la descente en Seine ! L’Armada sera cette année une véritable vitrine pour l’ambition et l’aventure qui nous lient, territoires connexes de l’Axe Seine :  notre candidature au titre de Capitale européenne de la Culture ! Nous votons à ce Conseil une série d’études destinées à évaluer le potentiel de requalification et de développement culturel de multiples sites remarquables sur l’ensemble du territoire. Cap sur l’Armada ! Cap sur Capitale européenne de la Culture ! La procédure d’adoption du Règlement Local de Publicité intercommunal suit par ailleurs son cours. Nous lançons le service Lovelo libre-service, en remplacement de Cy’Clic. Les vélos seront désormais disponibles dans plusieurs communes de la Métropole. Nous développons le Rouen Pass en intégrant les musées métropolitains début juillet, et adoptons des investissements massifs pour soutenir des projets structurants engagés par les communes, à hauteur de 2,3 millions d’euros. On se bat. On ne lâche rien. Pour retrouver le dossier presse complet

Le concours Créactifs est ouvert. À vos candidatures !

3 semaines ago
La quinzième édition du concours Créactifs, destiné à soutenir et accompagner des jeunes porteurs de projets innovants, a débuté vendredi 12 mai. Les candidatures sont ouvertes. Le rendez-vous incontournable pour les jeunes et leurs projets innovants revient avec une thématique centrale : la transition social-écologique. Les habitants du territoire, âgés de 18 à 30 ans, pourront soumettre leurs projets jusqu’au 15 septembre prochain. Ce concours a déjà permis de soutenir plus de 122 jeunes porteurs de projets et d’accompagner la création de 79 entreprises sur le territoire ! Pour Nicolas Mayer-Rossignol, Maire de Rouen, Président de la Métropole Rouen Normandie et Nadia Mezrar, Vice-Présidente en charge de l’emploi, les solidarités, la jeunesse : « Créactifs est une façon concrète de soutenir la jeunesse et d’encourager les initiatives audacieuses. Chaque année, le jury a plaisir à découvrir des projets riches et innovants, portant sur les diverses compétences de la Métropole. Cette année comme l’an passé, la question de la social-écologie est au cœur de l’appel à candidatures. C’est un sujet qui est à la fois moteur et incontournable tant il est urgent de lutter contre le réchauffement climatique. » Véritable coup de pouce aux jeunes, le concours Créactifs, lancé par la Métropole en 2009, soutient des initiatives écocitoyennes en finançant des projets : • présentés par des jeunes de 18 à 30, seuls ou en groupe, • qui habitent la Métropole ou dont le projet concerne notre territoire, • et qui portent un projet novateur, prenant pleinement en compte le développement durable et s’inscrivant dans l’un des domaines des compétences de la Métropole. Développement économique, environnement, services publics (mobilité, eau, assainissement, déchets), solidarité (politique de la ville, insertion des publics en difficulté, lutte contre les discriminations, égalité entre les femmes et les hommes, promotion de la santé…), culture, tourisme, habitat, enseignement supérieur, recherche, coopération décentralisée … les sujets concernés sont vastes. Cette année, en adéquation avec les objectifs portés par la Métropole, les propositions intégrant la transition social-écologique seront particulièrement encouragées. Ainsi, une prime complémentaire d’un montant de 2 500€ sera accordée aux 2 dossiers ayant eu la plus forte notation sur le critère de la transition sociale et écologique. Ce concours permet aux jeunes de participer activement à la vie de la collectivité, en les associant à la construction d'une métropole plus durable et plus inclusive, tout en leur donnant l'opportunité d’avoir un financement pour leur projet grâce à une aide pouvant atteindre 5000 €. Afin de favoriser l’émergence des projets contribuant au développement des quartiers prioritaires de la ville* (QPV) et territoires de veille (TV), le jury peut accorder une prime complémentaire pouvant atteindre 2500 € aux lauréats domiciliés dans un QPV ou un TV ou dont les projets visent directement le développement de ces quartiers ou territoires. Le concours Créactifs mise aussi sur des valeurs citoyennes. Ainsi, en échange du prix versé, le jeune lauréat s’engage à réaliser une action bénévole qui profitera à la collectivité. CALENDRIER 2023 : • lancement du concours : vendredi 12 mai • fin de dépôt des candidatures : vendredi 15 septembre • présélections : du 16 au 20 octobre • auditions : entre le 13 et le 17 novembre • proclamation des résultats : entre le 27 novembre et le 1er décembre Pour participer, le dossier d’inscription est à compléter directement en ligne : * Les 16 quartiers prioritaires sont répartis sur 14 communes. Ils représentent une population de 46 710 habitants. Sur le territoire de la Métropole Rouen Normandie ont été retenues les quartiers prioritaires qui se trouvent sur les communes de : Bihorel, Canteleu, Cléon, Darnétal, Elbeuf, Grand-Couronne, Maromme, Notre-Dame-de-Bondeville, Oissel, Petit-Quevilly, Rouen, Saint-Aubin-lès- Elbeuf, Saint-Étienne-du-Rouvray et Sotteville-lès-Rouen.  Les 9 territoires de veille active que compte le territoire de la Métropole sont répartis sur 4 communes : Caudebec-lès-Elbeuf, Déville-lès-Rouen, Grand Quevilly et Oissel.  

Convention citoyenne : engagez-vous !

3 semaines 4 jours ago
La Métropole invite les citoyens à devenir acteurs du changement en participant à la convention citoyenne sur la transition écologique. Vous avez jusqu'au 5 juin pour candidater. La Métropole Rouen Normandie lance une démarche originale et mobilisatrice, permettant la production de réponses innovantes pour le développement et l’aménagement du territoire. De l’urbanisme à l’habitat, en passant par les mobilités, le commerce ou encore les énergies, la collectivité invite les citoyens partager leur vision de l’avenir du territoire et à identifier les changements nécessaires. Jusqu'au 5 juin, un appel à volontaires est lancé visant à désigner un panel représentatif de la population. Un tirage au sort permettra de désigner 100 volontaires qui se réuniront pendant six sessions de travail, de septembre 2023 à juin 2024, pour aborder de nombreux domaines de la vie quotidienne sous l’angle des transitions environnementales, climatiques et sociales. Pour Nicolas Mayer-Rossignol, Maire de Rouen, Président de la Métropole Rouen Normandie, Sylvie Nicq-Croizat, Vice-Présidente en charge de la démocratie participative, de la coconstruction citoyenne et de l’open data, Djoudé Merabet, Vice-Président en charge de l’urbanisme, et Charlotte Goujon, Vice-Présidente en charge de la transition écologique, de la santé, de la sécurité sanitaire et industrielle : « Nous devons faire évoluer l’aménagement du territoire pour plus de sobriété, pour que nos actions répondent mieux aux enjeux de transition social-écologique qui sont plus que jamais prioritaires. Mais nous devons aussi agir sur la méthode, en transformant jusqu’à la genèse de nos projets. La vie quotidienne est profondément liée aux politiques publiques, les citoyens sont les premiers concernés : habitat, espaces publics, commerce, déplacements... C’est certes pour eux, mais avant tout avec eux, que nous pourrons être résilients face aux changements climatiques et sociaux. En somme, construire un avenir désirable, collectivement." La concertation au service du projet de territoire La révision des grands documents de planification (SCoT, PCAET, PLUi...) est pour la Métropole Rouen Normandie l’occasion d’engager une réflexion sur l’avenir du territoire. Ayant fait de la concertation publique l’une de ses dynamiques centrales, la collectivité a fait le choix de mettre en place une démarche ambitieuse de coconstruction permettant de : 1. Mobiliser le territoire autour d’un projet ambitieux en matière de transition social-écologique et de résilience, en lien avec toutes les thématiques précédemment citées ; 2. Coconstruire le SCOT-AEC et le PLUi avec tous les acteurs du territoire (économiques, institutionnels et associatifs, ainsi que les habitants) ; 3. Identifier ensemble les leviers, les marges de progrès et les axes prioritaires d’intervention par thématique et par acteur ; 4. Contribuer à la définition de la feuille de route pour le territoire et ses acteurs (la Métropole elle-même et les communes du territoire, les collectivités et autres acteurs institutionnels, les entreprises, les associations...) ; 5. Pour les citoyens, identifier les évolutions comportementales à opérer et les déclencheurs nécessaires afin d’atteindre les objectifs fixés. Afin que cette concertation soit à la hauteur de ses ambitions, la collectivité a fait le choix de se doter d’un outil de participation citoyenne permettant une contribution pertinente et éclairée. Cette convention permettra de recruter, former et sensibiliser une centaine de citoyens représentatifs de la population, afin qu’ils travaillent aux côtés des pouvoirs publics à l’élaboration de réponses innovantes pour le territoire. 100 habitants pour coconstruire le territoire de demain Un appel à volontaires est diffusé via les canaux de communication de la Métropole Rouen Normandie, jusqu'au 5 juin 2023. Cet appel à candidatures permettra d’identifier des volontaires afin de constituer un échantillon représentatif de la diversité de la population, selon des critères de parité de sexe, d’âge, de type de commune de résidence, et d’activité professionnelle. Pour assurer la diversité des profils au sein de la convention, sa composition répondra à des critères basés sur les données Insee du territoire. Un tirage au sort public avec huissier sera effectué le mardi 27 juin à 19h au Parc des expositions à l’occasion des Rencontres européennes de la Participation. Il permettra de désigner les 100 volontaires retenus et 50 remplaçants en cas de désistement. Toutes les informations et inscriptions Six sessions de travail pour penser des actions concrètes Les membres de la Convention citoyenne se réuniront lors de six sessions de travail, entre septembre 2023 et juin 2024. Lors de ces sessions, ils étudieront une multitude de domaines de la vie quotidienne (l’alimentation, l'habitat, l’urbanisme, les déplacements, l’activité économique, les modes de consommation...) sous l'angle des transitions environnementales, climatiques et sociales. Accompagnés par des experts, ils auront également la possibilité d’échanger en direct avec les élus métropolitains concernés. Ils débattront des questions stratégiques et des implications dans leur vie quotidienne : - Comment nous adapter au changement climatique ? - Quels sont les services du quotidien nécessaires au bien-vivre ? Comment les répartir sur le territoire de la métropole ? - Comment devrons-nous nous déplacer demain ? - Quels types de logements privilégier dans les années à venir ? Comment développer la mixité sociale sur le territoire ? - Comment favoriser l'accès de tous aux espaces publics et mieux partager leur usage ? - Quelle sera l’industrie de demain ? - Fast fashion, plateformes de livraison de repas à domicile, e-commerce... quel avenir pour ces nouveaux modèles de consommation et quels impacts ? - Comment développer une alimentation plus saine en s'appuyant sur l'agriculture locale ? - Pourquoi et comment protéger et restaurer les sols, la nature et la biodiversité ? - La santé est-elle un enjeu d’aménagement du territoire ? - Quelles actions et quels changements pour atteindre la neutralité carbone en 2050 ? - Consommer moins d’énergie et devenir un territoire 100% à énergie renouvelable, à quelles conditions est-ce possible ? Ils donneront ainsi leur vision de l’avenir du territoire, identifieront les changements à impulser dans leur quotidien, leur habitat, leur commune ainsi qu’à l’échelle de la Métropole. Ils feront des propositions d’actions concrètes pour le territoire.

Passez la nuit au musée

3 semaines 5 jours ago
Samedi 13 mai, huit musées de la Métropole ouvrent leurs portes jusqu'à 23h, à l'occasion de la Nuit européenne des musées. Passez la nuit au musée. La 19e édition de la Nuit européenne des musées se déroule samedi 13 mai. Huit musées de la Métropole ouvrent leurs portes, jusqu'à 23h. Véritable rendez-vous culturel, cet événement propose une expérience du musée inédite. Cette année, la programmation est variée et participative. Vous pouvez vous immerger dans la culture viking, être à table à travers des ateliers et des visites commentées ou encore vous laisser emporter par des spectacles, projections et déambulations. Une trentaine d'animations dévoilent à tous les publics une facette inédite ou différente du musée d’aujourd’hui. Programme de la Nuit des musées
Vérifié
52 minutes 48 secondes ago
S'abonner à Flux Métropole Rouen Normandie