Allocommunauté
  • Réduire le texte
  • Agrandir le texte

Itinéraire Albert Lebourg

Télécharger le dépliant "sur les pas d'Albert Lebourg"

Télécharger le plan de l'itinéraire "sur les pas d'Albert Lebourg"

Voir la vidéo tournée à La Bouille par FR3

Dans le cadre de Normandie Impressionniste,
la municipalité de La Bouille propose un programme de manifestations


L"Itinéraire Impressionniste sur les pas d'Albert Lebourg"

Albert Lebourg (1849-1928) a passé plusieurs séjours dans le village touristique de La Bouille. Il y aurait peint une centaine de toiles, toutes consacrées aux jeux de lumière sur le grand plan d'eau que forment les méandres de la Seine. Brume matinale, fins d'après midis incandescents, reflets des falaises blanchâtres, ainsi que les scènes de la vie du fleuve : traversée du bac, arrivée du bateau à vapeur,… sont ses thèmes de prédilection.

Une manifestation grand public, gratuite, reposant sur un concept insolite :
la reconstitution d'un musée en plein air.






Une
Exposition-Itinéraire organisée dans les rues et sur les murs de La Bouille, durant les 4 mois d'été,  constituée d'une trentaine de tableaux qu'Albert Lebourg a consacrés au village et la vallée de la Seine de Rouen à La Bouille, reproduits sur des bâches grand format, (3/4Mètres). Ces bâches seront accrochées aux murs des maisons et permettront au visiteur d'effectuer une randonnée picturale dans les ruelles du village, et seront accompagnées de détails agrandis de ses oeuvres  sur une douzaine de drapeaux situés le long des quais. Ces agrandissements permettront de découvrir dans les oeuvres de ce peintre, des détails surprenants.

Un dépliant "Itinéraire sur les pas d'Albert Lebourg" sera distribué pour guider le visiteur.

Parallèlement à cette manifestation, plusieurs initiatives auront lieu dans le village :

- Inauguration de "L'Itinéraire Impressionniste" le 6 juin
- Concert inaugural le 6 juin,
- 2 expositions au Grenier à sel (Le Trividic , Ouine,),
- Pierre Le Trividic du 19 juin au 4 juillet
- Déjeuner sur l'herbe le 20 juin,
- Soirée guinguette le 10 juillet,
- Journée peinture le 11 juillet, etc...

Albert Lebourg et Hector Malot, surprenantes similitudes entre ces deux personnages !!!
pour tout savoir...

Consulter notre agenda, pour plus de détails et ceux à venir...

 Haut de page



Exposition Pierre Le Trividic


Au "Grenier à sel" du 19 juin au 4 juillet 2010
ouvert les samedis et dimanches de 14 h 30 à 18 h 30
et de 15 h 00
à 18 h 30 en semaine.
cette exposition fait partie du programme de Normandie Impressionniste.

Cette exposition de collectionneurs privés veut mettre un coup de projecteur sur Pierre Le Trividic (1898-1960), peintre et dessinateur rouennais exceptionnel, au talent très varié. Bien peu de peintres en France ont été aussi prolifiques.

C'est plus particulièrement le regard pointu d'un Rouennais dans l'âme, croquant, en observateur attentif et au jour le jour, toutes les facettes de sa ville, d'un trait incisif et rapide et avec une puissance d'exécution remarquable, qui est mis en avant ici.

Les oeuvres de Pierre Le Trividic sont l'occasion de nous rappeler à quel point la capitale normande rayonnait au niveau national au début du XXème siècle, tant au point de vue culturel, économique, portuaire, que sportif…

L'exposition de 70 œuvres, s'articule autour de 8 regards mettant en évidence l'intense activité de la ville de Rouen : les bars du port, l'activité économique et portuaire, l'exposition japonaise à Rouen, Rouen sous l'occupation, la Justice, les sports, les Scènes Rouennaises, et en divers : la venue de Maurice Chevalier et du Président Doumergue.


BIOGRAPHIE de Pierre Le Trividic 1898 - 1960

Peintre Postimpressionniste de l'Ecole de Rouen, dessinateur, illustrateur…

Né à Rouen, Pierre Le Trividic
suit les cours de l'école des Beaux-Arts dans la section d'architecture où il remporte tous les premiers prix. C'est donc comme architecte qu' il s'installe en 1926 rue Thiers.

Mais parallèlement, il s'adonne à sa passion pour le dessin et la peinture.
Il expose régulièrement. Le Musée des Beaux-Arts et L'Etat acquièrent ses œuvres. 

Le Trividic est également dessinateur dans la presse locale.
Peintre des Rouenneries par excellence, il s'inspire des faits divers. Sans aller jusqu'à la caricature, ses pochades, parfois un brin satiriques, résument à elles seules  avec virtuosité le sujet traité. C'est le terme de “chroniqueur” qui définit probablement le mieux Pierre Le Trividic. Son œuvre n'est rien d'autre qu'une histoire, établie au jour le jour durant près des quarante années que furent celles de sa carrière.

Ouvert à toutes les expressions artistiques, il est aussi illustrateur d'ouvrages, affichiste, graveur… Il décore  les murs de la piscine Gambetta et ceux du cargo mixte "Le Rouennais", dessine le jardin du Parc Municipal de Oissel ou encore  les vitraux de la chapelle de l'hôpital de Dieppe…

C'est indéniablement dans les formes d'expression les moins figées qu'il excelle. Son talent et sa fantaisie se révèlent dans le mouvement, et c'est ce qui lui vaut le surnom de “TOULOUSE-LAUTREC DE LA NORMANDIE”.

Sa production est énorme : près de 2 000 huiles, des milliers de croquis, des centaines d'aquarelles...
Il décède à Dieppe  le 23 janvier 1960



 Haut de page



"Le Charbonnier et les impressionnistes"

 
Un ouvrage de Marc-Henri Tellier vient enfin de paraitre
sur François Depeaux, richissime industriel rouennais, amateur
d'art et collectionneur de tableaux impressionnistes.
François Depeaux possédait plusieurs propriétés, dont
le chateau du Vracq à La Bouille
, ( avec pas moins de
35 hectares de terrain!!), propriété malheureusement
aujourd'hui détruite. C'est grace à François Depeaux
que Sisley a fréquenté notre village, et que celui ci a immortalisé
les bords de Seine à La Bouille .
Albert Lebourg, que La Bouille célèbre aujourd'hui, était
un autre "protégé" de Depeaux et  a certainement rencontré
l'industriel dans sa propriété bouillaise .
Depeaux possédait également un yacht baptisé
la "Dame Blanche", sur lequel il aimait promener ses invités
et qui a souvent accosté au ponton du bateau de La Bouille.
Marc-Henri Tellier signe le premier ouvrage et rend hommage à ce mécène injustement oublié
des Normands, et à qui le Musée des Beaux-arts de Rouen doit le " legs Depeaux", 
une collection d'une cinquantaine de tableaux impressionnistes.
Il a retrouvé avec patience, l'ensemble des tableaux, merveilleux !, que possédait l'industriel
Un ouvrage de référence, dans lequel La Bouille n'est pas oublié..

A consulter http://www.francois-depeaux.fr/      Agnès Thomas-Maleville

 


 Haut de page



AGENDA

samedi 25 novembre 2017
Blackminton
Blackminton
Lire la suite
Du 02 au 03 décembre 2017
24ème Marché de Noël
24ème Marché de Noël
Lire la suite
samedi 06 janvier 2018
Voeux du Maire
Voeux du Maire
Lire la suite
samedi 03 février 2018AG de l'animation Bouillaises
Lire la suite
dimanche 04 février 20183ème Marché artisanal et gourmand de la saint-Valentin
Lire la suite
samedi 17 février 2018Boum des enfants
Lire la suite
Consulter tout l'agenda